dimanche 1 mars 2015

Cascade de glace à Vaujany


Ne poussez pas tout de suite les hauts cris, j'ai été bien raisonnable :-)

Bon, j'avoue quand même avoir eu quelques moments de solitude en me demandant à plusieurs reprises ce que je faisais là. Mais vous connaissez la chanson, quand on aime...

Membre "fantôme" du GAG depuis sa création, j'ai profité du lancement du cycle d'initiation cascade de glace pour rejoindre la joyeuse troupe. En ce dernier samedi de février, cascade facile au programme, avec une courte marche d'approche et surtout, fait rare dans ce monde givré, des longueurs au soleil dès la fin de matinée !

Arrivée matinale à Vaujany, on prend la benne jusqu'à la gare intermédiaire,


on n'oublie pas les règles de sécurité : vérification des arva avant de s'engager en hors-piste !


Pas mal de poudre fraîche, Rob est à la trace,


et Rosalie bonne dernière, mon petit doigt me dit qu'elle a un peu trop abusé niveau foin cet hiver...


Enfin, la cascade est en vue ! Comment, vous ne voyez rien ? A vrai dire, on a un peu douté aussi... Et pourtant la cascade de la Fare (partie inférieure) est bien là, enfouie sous la neige.


Et bien enfouie : la première longueur a carrément disparu sous la poudreuse

L'ascension est un peu plus délicate que ce qu'on m'avait vendu à quoi je m'attendais et le changement de chaussures/enfilage du baudrier et des crampons en pleine pente, pas mal rock n' roll^^


Heureusement personne n'est avare en coups de main et la caravane poursuit son chemin sans heurt,


en gardant bien ses distances de sécurité au vu du manteau neigeux pas forcément très stable.


Cascade !


Le vallon est encore plongé dans l'ombre alors que les derniers terminent leur ascension,


et que nos glaciéristes du jour s'équipent.



Rob et Amel installent des longueurs,


Pendant que la petite troupe se rafraîchit les idées plus ou moins joyeusement ;-)


Mais bien vite tout le monde pourra jouer du piolet arrosés par les rayons du soleil,


Votre serviteur la première dernière !

Au passage, merci à Boris pour l'inclinaison cinématographique. La mémère et sa patte folle sont bien loin de tels exploits*. Un petit tour et puis s'en va, contente d'avoir goûté aux sensations mais je ne suis définitivement pas encore "mûre" pour l'activité...


Alors je me régale des paysages en excellente compagnie,


Maurice a même fait le déplacement !


et fêté ses retrouvailles avec Rosalie.


Toute la journée les skieurs nous ont nargué,


mais c'était bien là-haut qu'il fallait être !


Et à la fin de la journée les progrès sont là et on quitte notre perchoir à regret...

* On peut compter sur Amel pour rétablir la vérité : promis, aucun tendon d'achille n'a été malmené pour ces quelques clichés ;-)



dimanche 22 février 2015

Skiiiiiiiiiii !!!


Bon, j'avoue, j'ai craqué... En même temps, vous auriez fait quoi, vous, avec des conditions pareilles et à moins de 10 jours de la date "officielle" d'autorisation de reprise donnée par le chirurgien ?

Alors ? On est d'accord !


Ski ! Alors oui, ceci est une perche...


Et ceci un téléski...

C'est donc bien en station que j'ai effectué mon grand retour, sur les recommandations de la kiné. Il s'agit déjà de retrouver les sensations à la descente sans se fatiguer à la montée, et sans augmenter les difficultés sur neige difficile.


Mais avec une vue comme ça, on ne va pas se plaindre ! L'air est si clair que le Mont-Blanc parait tout proche. Et ce matin, nous ne sommes qu'une petite poignée de joyeux skieurs à profiter des pistes de Lans-en-Vercors, un vrai bon plan à moins de 3/4 d'heure de Grenoble :-)


Mais les grandes étendues vierges sont trop tentantes...


Enfin, vierges, on s'entend... Les sensations à la descente sont bonnes et puis comme par hasard les peaux sont dans le sac alors pourquoi ne pas se tenter un peu de montée ? Du plateau des Ramées nous suivons la crête en direction du Moucherotte,



Pique-nique avec vue !


Avant une descente, disons, "folklorique". Ne vous fiez pas aux apparences, c'est une bonne croûtasse bien dégueu qui accueillera mes premières tentatives de virages en hors-piste. Le ski de rando tout-terrain, c'est pas encore pour demain...


Mais ce jour-là il n'y avait pas plus heureuse que la mémère au soleil, de retour sur les skis :-)

samedi 14 février 2015

Parenthèse ensoleillée


Weekend pluvieux en vue ? Pas de panique, on prend les devants et on fait l'école buissonnière pour une bonne dose de montagne au soleil en plein milieu de la semaine...


En solitaire, on reprend les chemins maintes fois parcourus, mais impossible de se lasser, d'autant que l'épaisseur de neige est désormais bien plus conséquente ! La barrière a disparu,


et les minis cascades de glace sont presque entièrement recouvertes.


Grand ciel bleu et soleil au rendez-vous !


Et bien vite, l'oratoire d'Orgeval est en vue.

Mais on ne va pas s'arrêter en si bon chemin ! Après l'aventure du weekend dernier, le sommet me tend les bras :-)




Grenoble respire avant de retrouver sa chape de plomb,


Dernier coup de collier, le sommet est en vue,


caché derrière l'antécime,


Summit !


Et toujours le Mont-Blanc en toile de fond,



Mais tout là-haut le vent fait son œuvre, malgré le soleil franc il ne fait pas si chaud et la neige est bien cartonnée,



Ce grand bavard aurait bien voulu que je partage avec lui mon déjeuner, mais c'est un peu plus bas, à l'abri de la bergerie que je dégusterais mon picnic.


Une vraie pie-pelette !


La descente tire un peu, mais les batteries sont rechargées,


Et bien vite on retrouve la foule des grands jours au Col de Porte. Rassurez-vous le Charmant Som, c'est fini pour la saison ... en raquettes. La prochaine fois ce sera sur les skis :-)