vendredi 25 décembre 2015

Joyeuses fêtes !

Je passe en coup de vent vous souhaiter tout le tralala,


un Moucherotte pour Noël, ça vaut toutes les dindes aux marrons du monde :-)


On n'a pas de neige, mais on a du soleil !



Selfie en négatif





Ceci est une piste de ski... Bon, c'est pas demain qu'on va pouvoir chausser les skis, nous !

lundi 5 octobre 2015

Back in the game !

 - Photo M.D -

Après avoir passé de longs mois à ronger mon frein et à hanter les couloirs virtuels de c2c à défaut de pouvoir aller jouer dehors ; suivi d'un été assez mouvementé pendant lequel il a fallu retrouver ses marques, je l'annonce haut et fort : back in the game, et plus motivée que jamais !

Les comptes-rendus en retard commençant déjà à s'accumuler, il est grand temps de prendre 5 mn (disons plutôt 1 heure vu la vitesse de téléchargement des photos avec ma nouvelle connexion, hum) pour vous partager mes dernières aventures.

Pour ces premières vraies retrouvailles avec le rocher, direction les Bauges à la faveur d'un très chouette anniversaire, ou comment allier fiesta et sport, parce qu'on est des gens bien équilibrés, oui Madame.


Un retour à la montagne tout confort, faudrait pas non plus trop s'habituer : accueillis dans une superbe ferme baujue, après un dîner de rois et un petit déjeuner gargantuesque, notre objectif du jour est déjà en vue !



Ça commence tranquille,


la bonne vieille montagne à vaches, quoi.



Mais l'arête est proche, et le terrain s'incline. Le topo concernant la marche d'approche est plutôt confus, et ça se confirmera sur le terrain,


c'est parti pour une montée version chamois dans un terrain assez gras. Parfait pour la remise en jambes^^



Heureusement, l'attaque n'est plus très loin, et c'est parti pour la grimpe (enfin, les "quelques passages qui grimpent" plutôt), mais difficile de faire la fine bouche devant de tels paysages...



Il faut dire que là-bas derrière,

- Photo V.B. -


là dans le coin à droite, se trouve...


... "le plus beau lac du monde" dixit le local de l'étape ;-)

Il va falloir aller vérifier ça de plus près ! Affaire à suivre...



C'est vrai que ça en jette quand même, malgré les (ou grâce aux) nuages gris qui nous suivront toute la traversée, et en dépit de l'appareil photo un peu fatigué qui peine à capturer l'éventail des couleurs du jour.


Les Bauges dans toute leur vertitude ^^


Un regard dans le rétroviseur,



avant le bouquet final !!

Et en gambadant dans la descente, pour la première fois quasiment sans douleur, je peux vous dire que j'ai savouré mon bonheur. Une si bonne bande et de tels paysages, il ne m'en faut pas plus, merci les copains :-)


On redescend sur le plancher des vaches,


d'où l'on contemple le chemin parcouru,


avant de rejoindre notre petit havre de paix et de se faire une beauté (= enfiler sa plus belle polaire en bons grenoblois que nous sommes) pour danser jusqu'au bout de la nuit !

dimanche 13 septembre 2015

Nouveau départ sans départ


Ou comment se renouveler sans changer de lieu de vie. 

Une grande première pour moi. Ceux qui me suivent depuis un petit moment le savent, tous les deux ans environs, ça me prend : envie d'ailleurs, envie de tout changer, de bousculer la routine à peine installée. 

Tout ça pour vous dire que cet été a vu beaucoup de changements qui m'ont quelque peu tenue éloignée de mon petit bout de toile. Mais alors que je commence à prendre mes marques dans ma nouvelle vie, je vais enfin pouvoir revenir vous donner des nouvelles plus régulièrement !


À commencer par des nouvelles de Païka, qui ne semble pas trop perturbée par le changement,


qui a retrouvé ses "choses" après 2 mois dans le sud, et qui semble se plaire dans son nouvel environnement !

 

Et comme j'aime bien voir des signes dans la banalité du quotidien, voici le joli cadeau que m'a fait le ciel à mon premier réveil dans mon nouveau chez moi. T'inquiète Païka, on va être bien ici :-)

[à venir : articles déco, tourisme, cuisine, et bien sûr MONTAGNE, plus que jamais !]

dimanche 26 juillet 2015

Lac de Belledonne depuis Allemont


Un petit tour effectué il y a quelques semaines depuis l'autre côté de l'arc en ciel, avant que le ciel ne s'assombrisse signant mon retour en ville...


Alors que l'été s'installe doucement et que les fraises des bois pointent timidement le bout de leur nez à travers les herbes hautes,


et au milieu des orchidées,


Une montée à la fraîche et plutôt efficace, le dénivelé vite avalé avec les gros sacs de bivouac,


et en une petite heure, voici notre abri pour la nuit en vue !


La cabane du Chazeau, grand luxe avec ses deux niveaux, et tenez-vous bien... Son éclairage ! En effet des panneaux solaires installés sur le toit permettent d'éclairer le rez de chaussée et son étage.
Par contre impossible de faire fonctionner le poêle... Soit on est vraiment des boulets, soit il a un vrai problème de tirage :-P



Et le plaisir de se retrouver seuls en montagne,




un espace 5 étoiles que nous n'aurons même pas à partager !


Le melon rafraichit pour l'apéro,


en attendant on se régale de la vue sur les Grandes Rousses,



Maurice, Marguerite et Moutte font les quatre cents coups,


et notre partie de Level Up se fait à la douce mélodie du ukulele.


Le lendemain, grand beau, on fait table longue, et le petit déj se transformerait presque en brunch...


Mais les sommets nous attendent, et la promesse de quelques observations de la faune locale,



Au sortir de la forêt, le Grand Pic de Belledonne se découvre,


Et à perte de vue jusqu'à la Savoie, les montagnes envahies de rhododendrons.





Le pas du Bessey est presque franchi, encore quelques efforts,




et un point de vue qui vaut déjà largement le détour !


D'autant que des chamois se sont invités à la fête. Une harde au grand complet dont toute une bande de petits jeunots plein de fougue qui descendent à toute berzingue la langue de neige. Quel spectacle !





Le dernier verrou quasiment franchi, l'eau est bien présente. Le lac n'est plus très loin...




Et le voilà, dans son écrin minéral, un peu trop ridé par le vent pour se dévoiler dans toute sa splendeur.




Gentiane Acaule (gentiana acaulis)




Mais qu'importe, c'est beau !



On explore les environs,


et on se sent tout petits,


surtout les mascottes !


Le vent se calme parfois, et le lac prend des teintes incroyables,


On resterait des heures à l'observer,


mais une bonne descente nous attend, en route !


D'autant qu'on décide à la cabane du Chazeau, de découvrir une petite variante,


Un chemin à flanc de montagne, avec des vues incroyables sur la vallée de l'Eau d'Olle, jusqu'à la Pierre Assise,


et ça vaut le détour !



La plaine du Bourg d'Oisans, impressionnante de platitude et de rectitude au milieu des ces hauts sommets,


A bientôt les Grandes Rousses. C'est sûr, je reviendrai, mais en touriste afin de pouvoir profiter de tes beautés !