dimanche 27 mai 2018

Trièves, Terre Vivante


Je vous épargne le blabla habituel : mon dernier billet remonte à l'automne dernier, c'est un fait. Une certaine lassitude du virtuel, une exaspération certaine face à la lenteur de mon matériel informatique... Il n'en fallait pas plus !

Mais l'envie de partager toutes ces belles découvertes ne m'a jamais quittée et surtout le souhait de conserver ce carnet de souvenirs si plaisant à feuilleter me poussent aujourd'hui à reprendre le clavier.


Direction le Trièves, territoire préservé et méconnu du sud-Isère, à moins d'une heure de route de Grenoble.

C'est là que se niche un véritable petit havre de paix, le centre Terre Vivante, lieu d'expérimentation et de vie des éditions éponymes.

En ce lundi de Pentecôte, c'est l'affluence : la journée porte-ouverte rameute une foule de pauvres citadins en manque de verdure !





Heureusement, le domaine est assez grand pour ne pas se sentir à l'étroit, et partout la magie des lieux opère.







 

À ce qu'il parait, voici le 5 étoiles des nichoirs.


À vos palettes !






Un nichoir à perce-oreilles : pour l'équilibre du jardin, pensez bio-di-ver-si-té.





Mieux vaut une multitude de petites "chambres" adaptées à chaque insecte et réparties dans tout le jardin, qu'un grand hôtel qui risquerait de devenir le garde-manger des prédateurs.



Un lézard vert qui joue à cache-cache.


Le Mont-Aiguille, berceau de l'alpinisme, veille sur la vallée.


Des beautés naturelles...



parfois façonnées par l'homme.



Picnic au bord de l'eau, mais pour la baignade, il faudra attendre des températures plus clémentes !




Balade à travers champs, le temps se gâte au loin, mais la pluie nous épargnera.


La petite commune de Mens dévoile son charme suranné,


mais tout de même un peu désert ce jour-là.







Y'a quand même du monde au balcon !









Prochain billet dans la semaine ? Les paris sont ouverts ;-)